Relaxation Coréenne

La relaxation par un massage tout en douceur et en vibration…

Proposée régulièrement par Edgar Renaudineau, fruit de stages et de rencontres, cette séance de relaxation coréenne nous surprend et comble à chaque occasion, en est témoin le nombre constant de participants.

Un GRAND MERCI  à Edgar qui nous a accordé la permission de publier le fruit de ce travail personnel avec la générosité qu’on lui connait.

Pourquoi les notes qui suivent ?

La pratique en groupe nous offre l’occasion de la découverte,de la re-découverte, mais la reprise chez soi pose inévitablement le problème de la mémoire chorégraphique et technique.

Sans parler du fait que l’état de conscience est plus que légèrement modifié pour le reste de la journée … qui se passera dans un doux état de somnolence béate , de détente rassérénante, bref, de tout ce qu’on veut sauf un état de zézaiement comme nous savons si bien l’entretenir dans ce siècle un tantinet débilisant.

Bref, tout ceci pour permettre de remettre l’ouvrage sur le métier … !

 

Matériel et conditions de départ :

Un tapis de sol confortable.

  • Une couverture ou un grand drap de bain.
  • Une couverture.
  • Accessoirement, deux petits coussins.
  • Il peut être confortable pour le donneur de disposer à proximité d’une bouteille d’eau pour se réhydrater à l’occasion d’un exercice physique relativement difficile.

Le donneur et le receveur vont communiquer par le toucher. À cette fin, il est important que les mains du donneur soient propres et chaudes et que les membres du receveur soient propres et secs.

Cette séance demande la participation successive de deux pratiquants fonctionnant par « couple ». Une acceptation mutuelle est nécessaire pour permettre un échange inter-compatible. Donneur et Receveur doivent être « en sympathie » l’un avec l’autre pour obtenir de bons résultats, mais le hasard des associations parfois aléatoires a toujours, à la grande surprise des deux personnes mises en relation, a toujours donné d’excellents résultats !

Les vêtements portés sont légers et le contact avec la peau des membres n’est pas totalement obligatoire, ce qui différencie cette pratique d’un « massage » traditionnel ».

Bien entendu, les mains, les bras, les pieds et chevilles sont le siège de plus de sensations s’ils ne sont pas couverts. La découverte de cet échange est que le donneur reçoit aussi du receveur… impossible à décrire, mais c’est ainsi.

La pratique sur le corps du  receveur renforce les effets de ce qui a été ou sera reçu par la suite. La relaxation coréenne s’adresse à tous : aux personnes ayant des difficultés de contact puisqu’il se pratique habillé, aux personnes agitées, aux sportifs comme échauffement ou récupération.

Contre-Indications : Le massage peut parfois être contre-indiqué pour certaines pathologies ou pour les Femmes enceintes. ​Consulter votre médecin​​​​. Ce massage est non médical ne relevant en aucun cas de la kinésithérapie, Ce sont uniquement des techniques de bien-être dans la relaxation physique et la détente, sans aucune visée thérapeutique, encore moins à caractère érotiques ou sexuels !

Déroulement :

Le stage est effectué sur la base de 45 minutes dans le silence et la concentration.

Il peut être débuté par une étape méditative (une description du contenu de cette pose est retranscrite à la fin du document) .

Ensuite, le Donneur et le Receveur vont se succéder sur une série de manipulations guidées par l’enseignant. La présence d’un superviseur très au fait de cette pratique est indispensable car elle conditionne la réussite des manipulations. Une force exercée trop forte ou mal placée peut avoir des effets tout à fait contre-productifs. Les pratiquants sont tous des débutants, c’est pourquoi l’Oeil du Maitre est si important ! 😉

Tous les membres du corps sont sollicités, des pieds à la tête en passant par les jambes, le bassin, le tronc, les bras. Le relâchement physique obtenu entraine un apaisement mental, un assouplissement corporel, une amplification respiratoire.
Cette technique de détente constitue une excellente méthode de lâcher prise et de gestion du stress et se pratique habillé de vêtements souples, allongé sur le sol.

Le receveur doit être informé de ce que l’on attend de lui : une totale confiance dans le donneur et, à tout moment, même quand il lui sera demandé d’accorder sa respiration sur celle du donneur, un état de détente et d’abandon consistant en un relâchement total de tous les muscles du corps, en précisant qu’il y aura des moments où les membres seront levés et lâchés, mais que le donneur s’appliquera en amortir la chute.

Le receveur va s’appliquer à se libérer de toutes les énergies qui vont faire obstacle à la liberté de ses mouvements.

Le donneur va pratiquer un massage parfois énergique, parfois doux, en accordant sa respiration sur celle du receveur dans quelques-unes des postures.

Dans l’ensemble, les exercices vont d’abord traiter les membres inférieurs et les membres supérieurs pour finir avec le tronc ( la tête, le ventre, puis le dos)

Chaque manipulation décrite sera reprise 3 fois, les mouvement de rotation seront effectués avec la pulpe du pouce ou le plat de la main dans le sens des aiguilles d’une montre.

Une mise en vibration sera parfois effectuée sur un ou plusieurs organes en même temps. Elle a pour but de rééquilibrer les différents états statiques de chaque partie sollicitée. Lorsqu’elle est effectuée sur deux membres en même temps, elle ne doit pas être synchrone mais doit provoquer une ondulation chaotique par laquelle le corps du receveur doit permettre de constater un total lâcher prise .

_____________________________________________________________

Descriptif des différentes phases :

Travail sur les jambes.

On effectue le travail en commençant dos au sol par le côté gauche et en terminant par le côté droit.

 

Travail sur les orteils :

  • Étirer doucement chaque orteil tour à tour (il est rappelé définitivement à ce niveau que chaque mouvement est effectué trois fois) avec un mouvement de tire bouchon en finissant la manipulation par un claquement de doigt perceptible
  • Écarter les orteils deux à deux sans provoquer de douleur
  • Masser doucement la base de chaque orteil au sommet de la voûte de plantaire.
  • Pratiquer un massage de la voûte plantaire par série de petits appuis avec les deux pouces en remontant le long du centre de la voûte pour redescendre doucement sur les latéraux effectuer un massage en sens contraire. Le mouvement des deux pouces en appuis est synchrone, la force d’appui ne doit pas provoquer de douleur mais doit rester assez importante.
  • Poursuivre le massage de la voûte plantaire en passant le dos du poing fermé en effectuant de petites rotations du poignet à la manière d’une accélération sur une mobylette, ceux-ci du talon vers les orteils en remontant contre le métatarse.

 

Travail sur la cheville.

  • Prendre ensuite le talon dans la main gauche et masser l’ensemble des orteil en remontant vers la tête du receveur et en finissant le mouvement par un glisser – lâcher qui doit faire revenir l’ensemble du pied de manière élastique puis par la même manœuvre dans le sens descendant à partir de la cheville jusqu’aux orteils.
  • Saisir doucement l’ensemble des orteils et en maintenant toujours le talon, effectuer une rotation de la cheville sur elle-même.
  • Le travail du pied se termine par une traction puis un lâcher dans l’axe de la jambe de manière à détendre les ligaments qui ont été travaillés.

 

 

Travail sur le genou et sur la jambe.

  • En se plaçant à gauche du receveur, et en plaçant les deux mains l’une sur l’autre, effectuer un massage par rotation de la cheville afin de la réchauffer.
  • Détendre la jambe en plaçant une main au-dessus du genou et saisir la plante du pied afin de plier la jambe contre le torse du receveur. Ce mouvement s’effectue en s’introduisant les deux respirations à l’expire lors du mouvement plié et à l’inspire lors du reposer de jambe.
  • Les mouvements suivant vont permettre d’effectuer une rotation des articulations hanche et genou.
  • En maintenant les deux mains sur les points genou et pied, le donneur va accompagner le genou du receveur par des rotations perpendiculaires au corps en passant d’abord par l’intérieur du corps pour développer le mouvement vers l’extérieur, plus d’une manière plus ample de l’extérieur vers l’intérieur en effectuant une torsion du bassin à 90°. Une souplesse totale de l’ensemble du corps doit être observée, le mouvement du donneur ne doit pas gêner l’expression libre du mouvement du corps du receveur.
  • Reposer la jambe au sol et vérifier la détente de la jambe et du mollet en soulevant et laissant retomber la jambe au niveau du genou, saisi par traction légère sous le creux poplité.
  • Le talon  va être remonté et la jambe amenée perpendiculairement en sol puis le donneur va lâcher celle-ci en s’assurant, avec l’autre main, d’amortir complètement le mouvement de chute. La confiance et la détente du receveur envers le donneur doit être totale.
  • Le travail sur la jambe gauche se termine par un étirement par traction sur le pied à faible distance du sol en laissant retomber la jambe doucement puis par une prise du pied et une vibration appliquée sur le pied de la jambe légèrement levée et transmise à l’ensemble du corps.
  • Le receveur va maintenant être invité pendant un court instant intégré de la différence de sensation que lui procure sa jambe gauche par rapport à sa jambe droite.

 

Travail sur la jambe droite : l’ensemble des procédures décrites ci-dessus va être repris sans la toute dernière étape de comparaison des deux jambes mais qui sera remplacé par la mise en vibration en se saisissant des talons de chaque pied et en effectuant un aller-retour alterné provoquant une ondulation du torse jusqu’à la tête.

 

 

Travail sur les bras.

 

On effectue le travail en commençant par le côté gauche et en terminant par le côté droit.

 

Travail sur les doigts.

  • Maintenant le poignet du receveur, étirer chaque doigt par de légères rotation en massant avec la pulpe du pouce et en terminant le mouvement, comme avec le pied, par un léger claquement.
  • Le massage des doigts se poursuivre par massage lent et doux de l’ensemble de la main en glissant d’abord le pouce entre chaque os du métacarpe et en remontant du poignet vers les doigts avec de très légères variations de pressions mise en prenant la main du receveur entre les deux mains du donneur et en effectuant de légère en rotation pour réchauffer l’ensemble des os de la main.

 

Travail sur les poignets.

  • En maintenant l’avant-bras, les doigts légèrement refermés du donneur vont glisser le long de la main du receveur en  flexion arrière se terminant par lâcher élastique du poignet … puis reproduire la manipulation par le mouvement contraire du poignet.

Travail sur l’avant-bras.

  • En se penchant sur le receveur qui est dos au sol, la main du donneur va se clipser sur celle du receveur. Dans cette position, les avant-bras sont parallèles.
  • Une traction sur l’épaule va être effectuée par mouvement  d’appui de l’avant-bras vers l’extérieur du corps. Cette traction s’effectue perpendiculairement  au  receveur.

 

Travail sur le bras.

  • Une traction de l’ensemble du bras tendu au ras du sol va être effectuée en trois temps : le long du corps puis perpendiculairement au corps et enfin en tournant le bras vers le haut du corps. Ce mouvement de rotation doit être délicat car il peut induire une douleur dans l’épaule.
  • Le bras sera ensuite ramené doucement perpendiculairement au sol et, en se saisissant des doigts, mis lentement en vibration afin de détendre l’ensemble des articulations et de mettre également le corps détendu en mouvement.

 

Travail sur le bras droit : l’ensemble de ces opérations va être repris et se terminera par une mise en vibration des deux bras, en appliquant sur les deux mains saisies à un mouvement ondulant alterné jusqu’à ce que le corps soient tout à fait détendu.

 

 

Travail sur le tronc.

 

Travail sur la nuque puis sur la tête.

Le donneur va se positionner assis derrière la tête du receveur.

  • Les deux mains vont se glisser sous la nuque afin d’effectuer un léger massage des trapèzes
  • Remonter en alternant de chaque côté de la nuque en permettant d’abord le pivotement léger de la tête détendue
  • Et enfin allonger ce massage en remontant plus loin vers la tête sans laisser le cou pivoter, en alternant les mains lorsque l’on remonte sur la nuque.
  • Effectuer à la fin une légère traction de la tête dans le sens de longitudinal puis poser doucement la tête sur le sol.

 

Travail sur le visage.

  • Commencer par effectuer un massage du cuir chevelu par petites rotations en remontant de l’arrière vers l’avant.
  • Effectuer ensuite massage du front en descendant le mouvement latéral vers les tempes.
  • Masser doucement les sourcils et les arcades en terminant toujours pas un mouvement descendant.
  • Masser les ailes du nez en finissant le mouvement par une rotation revenant vers les oreilles.
  • Effectuer ramassage du menton en lissant la peau et en remontant le mouvement le long du maxillaire vers des oreilles.
  • Terminer par un lissage de l’ensemble du visage de part et d’autre de sa symétrie verticale et terminer l’ensemble de ces opérations par massage doux des tempes.

 

Travail sur l’abdomen.

  • Se placer à nouveau sur le côté du receveur et, en posant les deux mains l’une sur l’autre, effectuer un massage des viscères.
  • En effectuant ensuite une série de pressions symétriques, mettre en vibration l’ensemble du système  digestif, en pratiquant par pressions d’abord sur le dessus du ventre puis en descendant sur les côtés et en remontant sur le dessus.

 

Travail du dos.

Le receveur va se tourner ventre au sol.

Le donneur se place du côté de la tête du receveur.

  • Le receveur va se tourner ventre au sol.
  • Le donneur se place du côté de la tête du receveur.
  • En partant du bas de la colonne vertébrale et en remontant le long de celle-ci, l’index et le majeur vont parcourir la colonne vertébrale en appuyant sur les muscles de chaque côté de celle-ci. Arrivé sur les cervicales,  le mouvement des deux mains va redescendre de chaque côté du torse plus doucement. Comme toutes les manœuvres précédentes, ce mouvement va s’effectuer par trois fois avant de reprendre dans le sens inverse.
  • Les deux mains vont être alors appliquées l’une sur l’autre en bas du dos puis remonter jusqu’aux cervicales en effectuant un appui sinuant.
  • Enfin, le dos va être massé par mouvement d’échauffement.

 

Mise au repos finale.

En replaçant le receveur sur le dos, le donneur va se placer de manière à avoir une main sur le ventre et une main sur la tête du receveur.

En se concentrant fortement sur le mouvement de la respiration, ils va synchroniser la sienne sur celle du receveur et se concentrer sur une manœuvre d’apaisement. Celle-ci doit déboucher sur une sensation de paix, de bien-être et de chaleur pour celui qui a bénéficié de l’ensemble de ce massage.

___________________________________________________

Déroulement d’une séance de méditation préparatoire.

Une séance de méditation doit se dérouler dans un environnement calme, silencieux, correctement chauffé.

Elle a pour objectif principal de recentrer les énergies sur soi-même, de calmer le rythme respiratoire et cardiaque, de placer les participants dans un état de concentration.

La position caractéristique d’une méditation est assise, les deux jambes pliées en position du lotus, les deux avant-bras posé sur les genoux.

Voici le texte d’une séance préparatoire au yoga, dont le contenu peut être mémorisé et récité intérieurement et surtout très lentement, en respectant les temps de pose (/ =deux à quatre secondes, « pause » = près de 10 secondes) selon l’effet que l’on ressent.

 

 » Ici et maintenant vous arrêtez le temps /

et vous vous détachez de tout ce qui est extérieur. /

Vous ramenez toute votre attention sur vous-même.

Le dos est droit mais sans tension, la tête bien dans l’axe. /

Mentalement, grandissez-vous en partant de la taille, remontez tout au long de la colonne vertébrale /

et vous poussez le ciel avec le sommet de votre tête. /

Vous vous grandissez, vous vous élevez, physiquement mais également mentalement. /

Ici et maintenant vous tournez tous vos sens vers l’intérieur, /

explorez-vous, /

découvrez-vous. /

Retrouvez vous dans ce moment de silence.

 

Pause .

 

Lorsque le corps se détend, la respiration devient naturellement plus lente, plus profonde,/

le rythme cardiaque diminue sensiblement /

et le mental s’apaise.

 

Pause

 

Dans chaque période de détente et de méditation, votre mental ressemble à la surface d’un lac, calme, paisible, tout se reflète. /

Dans chaque période de détente et de médiation, vous êtes votre propre miroir.

 

Pause plus longue selon le souhait

 

Vous respirez un peu plus profondément .  »  

______________________________________________________

Ressources du Net  :

VIDEOS :

Le massage Coréen est particulier. Présentation des grandes lignes de ce massage par Marie Claire Michaud.
D’où vient-il, comment le pratique t-on ?

http://www.youtube.com/watch?v=sReNx34ED6E

Mais aussi :

http://www.dailymotion.com/video/x4y0mt_la-relaxation-coreenne_sport

http://bcove.me/0jbuf8p1

 

TEXTES :

Le site WIKIPEDIA, bien entendu …

http://fr.wikipedia.org/wiki/Massage#Massage_cor.C3.A9en_:_relaxation_cor.C3.A9enne

 

Un très bon site école

http://www.formation-massage-relaxation.info/ecole/relaxation_coreenne.html

Comments are closed