Origine du Yoga

Le yoga, ça n’est pas à proprement parler un « sport » …
yogasutrasL’origine du Yoga se situe entre -500 et +200 avant notre ère, en Inde, et plus précisément au travers des pages du « Yogas-Sutras », recueil de préceptes écrit par l’érudit Patanjali.

 

Étymologiquement, le « yoga », c’est « l’union », celle du corps et de l’esprit.

en sanscrit « YUG » : unir, joindre, réunir, ramener vers
YOGA : jonction, union

 

Le yoga, c’est la suppression des distractions du mental et l’orientation de celui-ci en une seule direction sans perturbation.
Son objectif est de se libérer des perturbations extérieures (stress, bruits, pensées, etc.) et de s’affranchir de ses émotions, celafin de mettre en phase, de synchroniser le corps, le souffle, les organes sensoriels et donc le mental.

Originellement, Patanjali décompose le Yoga en 8 branches (= Ashtanga Yoga ) afin de contrôler corps et esprit. Ces 8 branches, « angas » sont présentées succinctement ci-après :

  • Yama – Le yogi applique l’éthique universelle : la non-violence , la véracité … c’est-à-dire un code moral dans ses relations aux autres.
  • Niyama – Le yogi s’astreint à un principe de conduite personnelle : la pureté , le contentement , le dévouement…
  • Asana – Le yogi pratique régulièrement des enchaînements de postures de Yoga.
  • Pranayama – Le yogi peut contrôler sa respiration, la rendre de qualité, fluide, ininterrompue et en faire progressivement un outil énergétique.
  • Pratyahara – Le yogi parvient à une écoute intérieure par le contrôle, voire le retrait, des sens.
  • Dharana – Le yogi fait preuve de concentration. Ce principe est donc très lié au Pranamaya, étape dans laquelle la respiration doit être contrôlée par la concentration.
  • Dhyana – Le yogi pratique la méditation par la réorientation des sens vers le soi.
  • Samadhi – Par l’isolation progressive de son mental puis sa réorientation, le yogi parvient à un état de conscience supérieure et devient « un » avec l’objet perçu.

 

NB : On n’a pas dit que ce serait facile à comprendre! 😉

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre Yogathèque ou à nous interroger.

 

Il convient donc de permettre les conditions de mise en place de deux outils :paix-yogi

  • La pratique : c’est l’effort juste qui consiste à stabiliser l’esprit.
    – Elle doit durer dans le temps,
    – Elle doit être faite sans interruption,
    – Elle doit être harmonieuse,
    – Elle doit être faite avec ardeur.
  • Le détachement : il viendra naturellement, dans un premier temps par le calme du mental apporté par la pratique régulière, dans un second temps par la pratique de la méditation.
    Cette notion de détachement est souvent confondue avec une forme de désinvestissement, d’abandon : il n’en est rien. Il s’agit plutôt d’une grande concentration de l’esprit permettant d’établir entre les éléments de nos vies une relation plus apaisée.

À travers la maîtrise ultime du corps et de l’esprit, le yogi se réalise pleinement et accède, par la transcendance, à la paix intérieure. En Occident, le yoga proposé n’est pas pratiqué dans une optique spirituelle, mais plutôt pour ses vertus « thérapeutiques ».

Le Hatha Yoga et le Viniyoga tels que nous les pratiquons dans notre club sont des méthodes qui découlent des fondements du yoga.

Comments are closed